Congo na Paris 2017

Le Congo, situé en Afrique centrale avec une population de 80 mio d’habitants, est le pays francophone le plus peuplé du continent et possède également la plus grande diaspora autant le dire, c’est un géant d’Afrique !
L’une des autres caractéristiques du Congo c’est la jeunesse et le dynamisme de sa population et de sa diaspora.

Une diaspora qui pendant deux jours, les 27 & 28 mai dernier, a relevé le défi de rassembler plus d’un millier de personnes dans la salle Pan Piper dans le 11e arrondissement de Paris. Un festival afin de mettre en lumière la culture congolaise bien au-delà des clichés symbolisant le pays, c’est à dire la sape et l’ambiance. Là, il était question de citoyenneté, de leadership, de dynamique sociale et artistique. Un véritable carrefour culturel organisé sous forme de tables rondes, conférences, concerts, défilés de mode et stands de créateurs. Les thèmes soulevés lors de ces débats étaient très prometteurs : “Education financière”, “Solidarité dans la communauté”, “Consommer conscient”, “Entreprenariat au féminin”,..

On pouvait également déambuler à travers les allées entre différents stands et découvrir plus en détails les multiples richesses Made in Congo : nouveaux médias, immobilier, mode et artisanat.

L’organisation Congo na Paris n’avait pas lésiné sur les moyens et c’est avec un grand enthousiasme que les enfants participaient également à l’événement grâce à l’espace qui leur était réservé et les activités ludiques qui leur étaient proposées : coin lecture avec des livres en lingala, swahili et kikongo, initiation musicale et dessin.

Tout événement congolais qui se respecte ne peut s’organiser sans nourriture et plats traditionnels, Congo na Paris n’échappait pas à la règle et proposait des stands de gastronomie congolaise : Pondu, Thomson, riz et banane plantain de quoi se ravir les papilles!
Ce festival avait comme objectif de réunir une grande partie des acteurs socio-économiques tournés vers le continent, pari réussi ! Pour notre part, nous avons eu le plaisir de rencontrer des personnalités artistiques aussi touchantes qu’attachantes tels qu’Antonia Neyrins et son époux Pat Masioni. Elle, est carnettiste, auteure, illustratrice de carnets de voyage, grande voyageuse (+ 50 pays, 5 continents). Lui, est illustrateur, dessinateur et peintre. Ils nous ont raconté leurs aventures artistiques et livré leur témoignage en tant que couple mixte à l’heure où le Front national grignote du terrain en France. Un vrai moment de partage et d’échange. Nous avons rencontré également M. Jocelyn Armel, alias le Bachelor, grand adepte de la sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes), société héritière d’un mouvement né au Congo avant les indépendances, comme un pied de nez au pouvoir colonial, et qui allie joie de vivre et raffinement. Et effectivement, le Bachelor en est le digne représentant. Vous connaissez peut-être le comique Dibshow ? Il caricature les us et coutumes des familles congolaises avec succès et bienveillance. Un vrai plaisir d’avoir fait sa connaissance.

Vous l’aurez compris, Congo na Paris aura été une expérience enrichissante, nous avons reçu un accueil plus que chaleureux et nous avons été conquis par l’énergie et l’organisation déployées par cette association de jeunes congolais. Nous leur souhaitons une longue route et nous nous réjouissons déjà de la prochaine édition.

Credit photo : Congo na Paris