Congo na Paris 2017

Le Congo, situé en Afrique centrale avec une population de 80 mio d’habitants, est le pays francophone le plus peuplé du continent et possède également la plus grande diaspora autant le dire, c’est un géant d’Afrique !
L’une des autres caractéristiques du Congo c’est la jeunesse et le dynamisme de sa population et de sa diaspora.

Une diaspora qui pendant deux jours, les 27 & 28 mai dernier, a relevé le défi de rassembler plus d’un millier de personnes dans la salle Pan Piper dans le 11e arrondissement de Paris. Un festival afin de mettre en lumière la culture congolaise bien au-delà des clichés symbolisant le pays, c’est à dire la sape et l’ambiance. Là, il était question de citoyenneté, de leadership, de dynamique sociale et artistique. Un véritable carrefour culturel organisé sous forme de tables rondes, conférences, concerts, défilés de mode et stands de créateurs. Les thèmes soulevés lors de ces débats étaient très prometteurs : “Education financière”, “Solidarité dans la communauté”, “Consommer conscient”, “Entreprenariat au féminin”,..

On pouvait également déambuler à travers les allées entre différents stands et découvrir plus en détails les multiples richesses Made in Congo : nouveaux médias, immobilier, mode et artisanat.

L’organisation Congo na Paris n’avait pas lésiné sur les moyens et c’est avec un grand enthousiasme que les enfants participaient également à l’événement grâce à l’espace qui leur était réservé et les activités ludiques qui leur étaient proposées : coin lecture avec des livres en lingala, swahili et kikongo, initiation musicale et dessin.

Tout événement congolais qui se respecte ne peut s’organiser sans nourriture et plats traditionnels, Congo na Paris n’échappait pas à la règle et proposait des stands de gastronomie congolaise : Pondu, Thomson, riz et banane plantain de quoi se ravir les papilles!
Ce festival avait comme objectif de réunir une grande partie des acteurs socio-économiques tournés vers le continent, pari réussi ! Pour notre part, nous avons eu le plaisir de rencontrer des personnalités artistiques aussi touchantes qu’attachantes tels qu’Antonia Neyrins et son époux Pat Masioni. Elle, est carnettiste, auteure, illustratrice de carnets de voyage, grande voyageuse (+ 50 pays, 5 continents). Lui, est illustrateur, dessinateur et peintre. Ils nous ont raconté leurs aventures artistiques et livré leur témoignage en tant que couple mixte à l’heure où le Front national grignote du terrain en France. Un vrai moment de partage et d’échange. Nous avons rencontré également M. Jocelyn Armel, alias le Bachelor, grand adepte de la sape (Société des ambianceurs et des personnes élégantes), société héritière d’un mouvement né au Congo avant les indépendances, comme un pied de nez au pouvoir colonial, et qui allie joie de vivre et raffinement. Et effectivement, le Bachelor en est le digne représentant. Vous connaissez peut-être le comique Dibshow ? Il caricature les us et coutumes des familles congolaises avec succès et bienveillance. Un vrai plaisir d’avoir fait sa connaissance.

Vous l’aurez compris, Congo na Paris aura été une expérience enrichissante, nous avons reçu un accueil plus que chaleureux et nous avons été conquis par l’énergie et l’organisation déployées par cette association de jeunes congolais. Nous leur souhaitons une longue route et nous nous réjouissons déjà de la prochaine édition.

Credit photo : Congo na Paris

Catégories : articles, events, rencontre et waxbazar.

Mompreneur, même pas peur!

6h: lever
7h: lever des enfants
7h30: petit-déjeuner
8h15: école des enfants
8h30: nettoyage, ménage
9h30: admin: courrier, mails, téléphones
11h: préparer dîner
12h: récupérer enfants à l’école, dîner, arrivée nounou
14h: atelier: commandes clients, promotion & marketing
17h: rdv d’affaires
19h30: souper en famille
21h: coucher des enfants
22h: création
24h: coucher

Non ceci n’est pas l’agenda d’un ministre mais bel et bien l’emploi du temps d’une mompreneur!

Cette femme qui un beau jour a décidé de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale tout en élevant ses enfants en bas âge. Un sacré défi mais la mompreneur est pleine de ressource et les défis, ça la stimule!

L’idée est de se sentir épanouie tant dans sa vie de femme, de maman que dans sa vie professionnelle. Mais comment concilier tout ça sans trop de heurts?

Trois conseils indispensables pour y arriver :

1. Avoir avant tout un bon système de garde : impossible pour une créatrice d’entreprise de s’occuper de son commerce avec assiduité et de courir de rdv en rdv, si elle n’a pas une personne de confiance pour prendre soin de ses enfants.

2. Avoir un business plan en béton : le but de la mompreneur est de pouvoir vivre de son activité sur la durée et pour ce faire, il est primordial de mesurer tout les risques financiers engendrés par une activité indépendante. Ne pas hésiter à faire appel à des associations ou des organismes qui soutiennent les jeunes entrepreneurs.

3. Avoir une grande confiance en soi et en son projet : la mompreneur contourne la société de consommation et sort de sa zone de confort mais tout ceci à un prix, tant au niveau psychologique qu’émotionnel. L’incertitude, la peur du lendemain et souvent le stress font partie du quotidien de la créatrice d’entreprise sans parler de la culpabilité de passer parfois moins de temps avec ses enfants. Alors armez-vous de courage et de confiance, portez votre projet à bout de bras car il en vaut forcément la peine si vous avez décidé de vous lancer?! VOUS êtes le point de départ de votre projet, laissez les doutes de côté!

Mais au final, tout ceci reste un choix personnel d’autres se satisferont très bien du rôle de mère au foyer, d’autres se sentiront plus épanouies en conciliant carrière et vie de famille et d’autres préféreront une vie plus stable avec un emploi sécurisant. A chacune son choix, le plus important est d’écouter ses envies et de se donner les moyens de les assouvir. A celles qui décident coûte que coûte de se lancer et de créer leur propre entreprise, nous leur disons: COURAGE! Rien n’est impossible à celle qui croit! Et entre nous, quel plaisir de pouvoir être sa propre patronne et de gérer son emploi du temps comme bon lui semble non?! Et la cerise sur le gâteau? Lorsque son entreprise se développe bien et que l’entourage mesure enfin la portée de vos sacrifices, lorsque vous avez réussi à faire comprendre à vos enfants que seul le travail paie et qu’ils vous regardent avec fierté..
Chez Waxbazar, nous pensons que c’est la meilleure des récompenses!

Catégories : articles et waxbazar.

L’afropéanité en réponse au racisme

L’afropéanisme est un néologisme apparu depuis peu dans le language urbain et dans le milieu artistique. Mais que signifie-t’il vraiment?

Chez Waxbazar, nous nous sommes posés la question et nous en avons tout simplement conclu que “l’afropéanisme” est le contraire du racisme. Ce terme signifie être rattaché à plusieurs cultures dont la culture africaine. L’afropéen(e) est suisse, portugais, allemand, belge mais l’afropéen est surtout ouvert d’esprit, d’après nous, c’est ce qui le caractérise. L’afropéen est une identité en émergence encore trop invisible à notre goût alors que cette identité fait partie du paysage national depuis plusieurs années. C’est une des raisons qui nous a poussé à créer la marque Waxbazar!

/WB for Waxbazar – WB for White & Black people/

Le mot afropéen arrache les noirs à l’imaginaire dont ils font sujet: l’immigration. On ne peut immigrer sur plusieurs générations ? Et c’est avec joie que nous vous présentons cette nouvelle génération affranchie d’idées reçues, cette nouvelle génération qui se joue des frontières nationales et qui prône la rencontre et le partage culturel! Et vous de quelle origine êtes-vous?

WB - mode afropéenne
Catégories : articles et waxbazar.

Vernissage nouvelle boutique Waxbazar

Vernissage boutique WB

Waxbazar – Mode afropéenne
WB for Waxbazar
WB for White&Black people

Après un lancement sur le net en 2008 et l’ouverture d’une petite boutique lausannoise en 2013, la marque se développe et déménage dans un espace plus grand avec un concept scénographique imaginé par le décorateur Benoit Campiche.
Une nouvelle boutique de plus de 35m2 située rue de la Tour dans un quartier alternatif et créatif aux allures de petit Berlin.

Nouveautés à découvrir:
– Espace “MadeinAfrica” mode ethique réalisée en Côte d’Ivoire
– Pop-up corner vente éphémère de collections de créateurs émérgents
– collection capsule et unisexe “Urban chic” produit phare de la marque
– collection pour enfant composée de perfectos, robes et tuniques

PROGRAMME:
DEGUSTATION DE BOUCHEES GOURMANDES AUX SAVEURS EXOTIQUES DU TRAITEUR Safari happening, DECOUVERTE DE L’UNIVERS MUSICAL AFROWAVE DE DJ TshiTshi LE TEMPS D’UN VOYAGE AU COEUR DE LA MODE AFROPEENNE!

vernissage Waxbazar
nouvelle boutique Waxbazar
vernissage Waxbazar
vernissage Waxbazar
Catégories : events et waxbazar.